Les pesticides coûtent très chers

Un haut fonctionnaire du ministère de l’agriculture déclarait à la presse, le 25 avril 2008, lors de la présentation du plan de modernisation de la filière viticole rendu à Michel Barnier

Si on supprimait dans tous les vignobles français un seul traitement contre le mildiou, ce serait 30 millions d’ € d’économies qui seraient réalisées. Et un traitement contre l’oïdium… ce serait 10 millions !

Un sacré gisement d’économies à développer non ?
Les mesures seront présentées par le ministre de l’Agriculture courant juin 2008 lors d’un conseil des ministres. A suivre.