43 000 bars convertis au jus de fraises et de bananes

Les temps changent… Après le Beaujolais nouveau, la première grande fête des jus de fruits s’organise dans les 43 000 bars de France et de Navarre. Initiative soutenue par les pouvoirs publics et la profession qui voient là le moyen de redorer l’image des bistrots et faire revenir dans ces lieux autrefois plus canailles, les seniors, femmes enceintes, sportifs, famille avec enfants… autour d’un p’tit jus.

C’est une bonne nouvelle, les cartes de jus de fruits, d’ordinaire assez réduite, va s’élargir. Il y aura au moins un jus de fruit à prix coûtant dans chaque département

« Il faut lutter pour que le bistrot reste un lieu où les barrières sociales sont abolies où l’on peut dire des âneries et pour qu’il continue à être le Parlement du peuple ! » déclare le président de l’UMIH. Les bars espèrent endiguer le flot de fermetures de ces dernières années, après l’interdiction du tabac, la lutte contre l’alcool au volant… on mise sur le jus de fruits plus politiquement correct pour retrouver la convivialité.
Tous à vos pailles !