Les raisins manquent toujours en Champagne, malgré la crise

Actualités - Les champagnes ne connaissent pas la crise. Les cinq dernières années ont été euphoriques pour les champenois. Et 2007 marque une année record avec 340 millions de bouteilles. 2008 cède le pas avec une baisse des exportations vers les Etats Unis (-22 %) , la Grande Bretagne (- 4 %), le Japon (- 5%). Le champagne est le mousseux le plus célèbre du monde. Personne ne peut en produire excepté dans les 35 000 hectares de l’aire d’appellation française définie par le décret AOC du 28/09/1935. En réalité seulement 33 000 hectares sont plantées actuellement dans 319 communes réparties sur 5 départements : la Marne, Haute-Marne, Aube, Aisne, Seine et Marne. Comme les champenois manquent toujours de raisins pour satisfaire la demande mondiale, un projet d’élargissement de l’appellation est en cours. La zone d’élaboration des champagnes va être élargie à 40 communes dès que le décret sera publié d’ici fin 2008. Dès janvier 2009, la zone de production – sous ensemble de la zone d’élaboration – va être examinée par un collège de 5 experts de l’INAO qui ont cinq ans pour aboutir. Le monde pourra donc boire encore plus de champagnes à partir de 2013. Où en sera t il le monde d’ici là ? Les champenois gardent confiance en sachant que « ce ne sont pas les classes aisées internationales qui seront touchées par cette crise« , comme le confie Gaïel Faijean confondateur du cabinet d’aalyses financières ID Midcaps à l’Ardennais le 29 octobre 2008.