Un champagne « premier cru » ou « rien »

Consommer mieux – Le consommateur peut voir sur certaines bouteilles de champagne « Premier cru ». Il s’imagine alors un terroir supérieur et une qualité assurée alors qu’en réalité il n’en est rien. Mais cette mention a une explication : une échelle des crus a été fixée en 1911 pour déterminer le prix du kilo de raisins. A l’époque, le barème a sutout tenu compte de la proximité des pressoirs, localisés à Epernay et Reims, qui permettaient d’obtenir des raisins en un temps plus rapide et donc arrivaient en meillleur état, 44 communes ont été classées en premier cru et 7 communes grand cru. Aujourd’hui ce barème n’a plus cours, les prix des raisins se négocient de gré à gré et les pressoirs sont dissiménés partout. Donc on s’en fiche.