L’OIV défend la viticulture durable plutôt que l’agriculture biologique

Bilan 2008 de l’OIV – L’organisation internationale de la vigne et du vin défend la notion de viticulture durable, parmi les 15 axes stratégiques définis dans le plan stratégique pour 2009-2012. « Aujourd’hui entre 15 à 20 % des surfaces dans le monde sont cultivées selon des lignes directrices adaptables« , estime Fédérico Castellucci, directeur général de l’OIV.

Viticulture durable pour le plus grand nombre plutôt qu’agriculture biologique qui n’est pas praticable par tout le monde selon l’OIV.
En savoir plus sur la viticulture durable.