Le goût du vin chinois n’a rien de pékinois

Club de dégustation JeudiVin – Jeudi 19 mars 2009 – « Le cabernet et le merlot poussent en Chine », conte Claudine, partie en quête d’un authentique vin chinois loin des grandes surfaces de Beijing. Avec ce mélange d’idéogrammes et de formes bordelaises, l’objet attise la curiosité. Aurions nous deviné à l’aveugle que ce vin n’avait pas été élaboré en France ? Pas si sûr. Que se passe t il au nez ? Une intensité et une complexité certaines dans ce cabernet merlot 2006 à 13 €. Les premiers effluves tout en puissance dégagent même un peu les narines. Le vin parle de poivron, de barrique grillée (de fumée et de cendres). Les tannins – un brin rugueux – expédient nos sensations au plat pays des châteaux bordelais. Sans conteste il a une certaine matière et n’est pas mauvais du tout. Sacrés chinois !