Aucune évaluation du risque des nanoparticules mais un premier nanoaliment E255 dans le sucre, le sel…

Confit de Canard enchaîné –  Après l’Afssa* en janvier 2010, c’est au tour de l’Afsset** de rendre un avis le 15 mars 2010  sur l’évaluation des risques des  nanoparticules (des micromatériaux utilisé dans plusieurs centaines de produits de grande consommation) avertit Le Canard Enchaîné du31 mars.  L’agence d’Etat recommande un étiquetage compréhensible des nanoparticules sur les produits vendus  au public en attendant de mettre au point d’ici deux ans un outil d’évaluation des risques. Aujourd’hui le rapport de l’Afsset conclut manquer de données, ne pas pouvoir évaluer le risque et par conséquent… ne pas pouvoir l’exclure. Le Canard enchaîné qui avait déjà publié un article sur la question en janvier dernier (relaté ici sur ce blog…) précise cette fois que l’Afsset n’a tenté d’évaluer qu’un seul  nanoaliment : l’oxyde de silicium. « Cet additif, déguisé sur l’étiquette en « E255″, est un antiagglomérant utilisé dans le sucre, le sel, le café en poudre, les soupes instantanées, le riz. Le Hic c’est que saupoudrées en grosses quantités dans la gamelle des rats, la nanosilice bousille le foie des pauvres bêtes. Sur l’homme on verra bien... »

Lire l’avis complet de l’Afsset

*Agence française de sécurité sanitaire des aliments **Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail