Nouvelle action des faucheurs de pieds de vigne transgénique à Colmar

Vigne en pleine santé dans le cloître  du monastère des Augustins à Toulouse, devenu musée des beaux arts (photo MS).

Actualités - Les OGM n’épargnent pas la vigne. Des essais scientifiques sont régulièrement conduits dans les centres de recherche de l’Institut national de recherche agronomique (Inra) sur le territoire français.  Les magasins Biocoop vendent régulièrement des cuvées des vins des faucheurs destinées à soutenir l’action des militants écologistes qui arrachent les pieds  génétiquement modifiés et sont régulièrement condamnés par les tribunaux depuis 2005. Pour Jean-Pierre Frick, vigneron alsacien militant  :  « Ce type d’essai n’a qu’une vocation : faire accepter les cultures OGM en France », a t il déclaré dans Le Figaro du 25/08/2010.

Cette fois c’est à Colmar, dans la nuit de samedi 14 au dimanche 15 août,  que les faucheurs ont arraché soixante-dix pieds de vigne transgénique – exactement – destinés à lutter contre le virus du court-noué, une maladie virale présente dans pratiquement tous les vignobles du monde.

Qu’en penseraient les moines du Moyen Age, si savants pour  choisir les meilleurs terroirs  et sélectionner les  plants de vigne idoines ?