Le canard enchainé dévoile les dessous amers des pignons de pin d’importation qui ont donné à 3 403 Français la dysgueusie

Revue des medias - Le canard enchaîné de mercredi 20 octobre 2010 nous livre un Confit de canard intitulé « Change de pignon ! ». L’on y apprend que depuis deux ans en France,  le pignon de pin importé de Chine et du Pakistan peut parfois cacher  des variétés non comestibles Pinus armandii et Pinus massoniana qui peuvent donner aux consommateurs la dysgueusie. Cette drôle de maladie pas très grave communique juste au malade un goût amer et métallique qui persiste en bouche pendant quelques jours voire plusieurs semaines. « Entre le 13 mars 2008 et le 31 janvier 2010, le pignon de pin a fait 3 403 victimes » selon le récent rapport du Comité de coordination de toxicovigilance  des centres antipoison.

Comme il est difficile de trier ces petits fruits, les importateurs français Maitre Prunille et Dacco Bello, interrogés par l’hebdomadaire,   déclarent s’approvisionner dans d’autres pays comme la Corée et la Sibérie.