Mercredi 16 mars 2011, plus de gens consommeront bio grâce à Marie-Monique Robin

Média – Mardi 15 mars 2011, Arte diffuse pour la première fois le documentaire de Marie-Monique Robin, connu du grand public depuis la large diffusion de sa grande  enquête sur les OGM : Le Monde selon Monsanto. Marie Monique Robin s’inscrit dans la lignée des journalistes qui exercent un contre pouvoir en pleine conscience. Elle  a  reçu le prix Albert Londres en 1995.

Les retardataires ont aussi le vendredi 18/3 à 10 h 10, le samedi 26/3 à 14 h 30, le jeudi 14/4 à 14 h 45 pour voir cette coproduction Arte-INA, et encore le DVD qui sort le 23 mars 2011, et  enfin le livre en librairie Notre poison quotidien : comment l’industrie chimique empoisonne notre assiette, éditions La Découverte.

Interviewée par Julie Joly dans L’Express du 12 mars 2011, la réalisatrice  déclarait : « En 2010, la France est le pays qui a demandé le plus de dérogations exceptionnelles pour l’utilisation de pesticides interdits : plus de 300 ! ».

Ce nouveau documentaire arrive à point nommé pour dire aux consommateurs qui ne le sauraient pas encore pourquoi les produits bio devraient être le minimum syndical de l’agriculture. Mais aussi pour tordre le cou à l’idée que j’entends de plus en plus diffusée à propos de ces produits,  qu’il s’agit d‘une mode prisée par les bobos parisiens. Il n’ y a qu’en France où l’on fasse passer le bio pour une mode ou une idéologie ce qui arrange bien ceux qui n’y sont pas. Alors qu’il  s’agit tout simplement d’une nécessité pour la santé de tous. Tous à vos écrans !

En savoir plus sur le blog d’Arte, ici

Lire le portrait de Marie-Monique Robin   et ses projets dans la Charente Libre ici…

Lire une interview de la journaliste après la diffusion de son documentaire sur Monsanto  ici sur le site d’Arte…