Gevrey-Chambertin casse la coutume des dégustations des vins en primeur

Communiqué   - A l’heure où dans le bordelais les dégustations primeurs du millésime 2010 battent leur plein, à l’inverse en Bourgogne, l’organisme de défense et de gestion (ODG) de l’appellation Gevrey-Chambertin rappelle qu’elle a décidé en février 2011 d’en finir avec cette pratique qui fait que la presse viticole déguste en avant première le vin à son état de nourrisson alors qu’il n’a pas fini de grandir. Les prochains millésimes seront désormais dégustés après un an d’élevage. C’est juste avant la mise en bouteille, au moment où le vin est prêt à être mis en vente que les professionnels du vin pourront donc découvrir le millésime. Les critiques seront ainsi différées et l’effet spéculatif atténué.

« L’ODG Gevrey-Chambertin n’organisera donc plus de dégustations primeurs au printemps et s’engage à organiser une dégustation du millésime après un an d’élevage.Elle conviera l’ensemble de la presse écrite et internet, ainsi que tous les professionnels du vin, à déguster le millésime avant la mise en bouteille. L’ODG souhaite faire parler d’un millésime, mais au moment où il sort des caves et lorsque qu’il devient disponible à la vente. Les plus grands critiques mondiaux du vin goutent uniquement à ce moment.Les fermentations malo-lactiques sont terminées et les boisés enfin fondus. Et nous savons tous que c’est le moment opportun pour apprécier et se faire une bonne idée d’un vin et d’un millésime ! », écrit Jean-Michel Guillon, président du syndicat viticole de Gevrey Chambertin.