Les prix des jus de fruits ont augmenté d’environ 3 % en 2011

Les Français sont de grands buveurs de jus d'orange, pur jus, en brique, d'un litre - source Unijus - photo M.S.

Point presse - En apparence, le marché du jus de fruits se porte bien. La consommation nationale est  restée stable en 2010 comparée à 2009 (plus d’un milliard et demi de litres vendus). Mais ce ne sont que des apparences. Après six ans de stabilité des prix, les consommateurs vont devoir dépenser plus pour leur brique de jus d’orange, environ 3 %. Cette annonce aux consommateurs provient de la bouche même de Vincent Prolongeau président de l’Union nationale interprofessionnelle des jus de fruits, lors de la conférence de presse sur le jus de fruits du 15/3/2011. Les fabricants se plaignent. Ils ont essayé d’obtenir de la grande distribution un minimum de 5 % d’augmentation lors des négociations annuelles mais n’ont gagné que 3 %, à leur grand dam. Car, le prix des emballages flambent (plastique + 25 % en un an tonne PET et carton + 20 %) et celui des concentrés de fruits aussi (+ 90 % jus de pomme et   + 60 % pour les concentrés de jus d’orange…) à cause de mauvaises récoltes aux Etats Unis et au Brésil notamment, deux pays fortement pourvoyeurs.  « La part de l’agriculture française dans les jus de fruits vendus en France n’est plus que de 20 %, et concerne essentiellement la pomme« , a confié aux journalistes Jacques Antoine, le secrétaire général de l’UNIJUS (ici au tableau sur la photo).