De surprise en surprise dans le Diois, patrie du muscat, de la clairette et du crémant de Die, et du bio

Follement aromatique, le muscat est le cépage roi du Diois dans la Drôme. La clairette de Die est faite au minimum avec 75 % de muscat que l'on assemble avec de la clairette blanche ou sinon à 100 % - photos M.S.

Reportage - Je vous invite à une petite virée dans le Diois au pied des contreforts du Vercors, à Die exactement, une ville de 5 000 habitants courue de toute la région pour ses nombreux  commerces – deux épiceries bio ! –   et son activité économique. Ici, siège le groupe Jaillance, second employeur de la région qui salarie 131 personnes. 

La Drôme est le département le plus bio de France et compte 755 exploitations certifiées en 2009.

La ville de Die est emblématique du sud, striée de petites rues, de placettes et de gros murs pour préserver de la chaleur estivale. Il y fait très froid l’hiver et très chaud l’été.

Valence est à deux heures de Paris, Die à une heure de Valence et 119 kilomètres séparent Lyon de Die.  Le désertement rural a été éradiqué et nombre de  Lyonnais ont une résidence secondaire dans le Diois.

Les vacanciers viennent dans la vallée de la Drôme jouer le tourisme vert, descendre la Drôme en un après midi, grimper le mont Aiguille, se balader à cheval, à moto  et goûter les vins du coin.

La gamme Jaillance comprend 13 références dont 3 vins bio : clairette de Die tradition bio et brut bio et Crémant de Die brut bio.

La clairette de Die coule à flot. Il s’en produit 7 millions de cols chaque année sous la marque Jaillance. La flûte se vend au café  3 € (!). Stop au snobisme, une  clairette de Die apéritive, avec ses arômes de fruits exotiques et de fleurs blanches… c’est clairement délicieux (!). Lire ici le commentaire de dégustation de la cuvée tradition bio par GaultMillau

Le plus gros opérateur est la cave de Die Jaillance. La coopérative a adopté la marque Jaillance, au nom plus sexy  en 2001. Mais sa création  remonte à 1950.

La bio (à gauche) paraît moins sucrée alors qu'en réalité les taux de sucres résiduels sont identiques dans ces deux cuvées : Clairette de Die Tradition AB (100 % muscat) et Clairette de Die cuvée impériale (90 % muscat et 10 % clairette blanche).

La cave  représente 222 viticulteurs adhérents soit  85 % des producteurs des appellations de Die.

Le Diois encave  3 appellations :

  • Clairette de Die : muscat majoritaire 75 % minimum, une vinification ancestrale et un taux d’alcool de  7 % seulement (!)
  • Crémant de Die : muscat majoritaire assemblé avec de l’aligoté (l’Inao a refusé récemment la plantation de chardonnay au grand dam des vignerons du Diois)
  • Châtillon- en-Diois :  un rouge fruité (gamay et pinot noir) fort plaisant mais qui est  laissé de côté parce que moins rémunéré que les blancs.Mais quasiment tous les vignerons de Châtillon sont en bio.

La cave coopérative Jaillance : 12 % des terres sont en bio (soit 125 hectares) et 20 % à terme ; une démarche initiée il y a 20 ans. Les panneaux solaires(4000 m2 en 2011) se préparent à couvrir les toits ; Jean-Louis Bergès, le directeur général est vice-président de l'association pour les "Vignerons en développement durable" qui a vendu 4 millions de bouteilles et mise sur 300 millions d'ici 5 ans sous la marque collective.

Les vignerons du Diois pratiquent  2 méthodes de vinification pour leurs  effervescents :

  • la méthode dioise ancestrale sans ajout de liqueur (!), les raisins sont foulés, la fermentation commence lentement en cuve à une température très basse, est bloquée par le froid  et se poursuit en bouteille avec la prise de mousse, le plus naturellement du monde.
  • la méthode traditionnelle (presque comme en Champagne sauf qu’il n’y a pas de dégorgement), avec  élevage « sur lattes » et ajout de liqueur d’expédition à la fin.
  • Eric Vanoni du domaine du Sourbier, président de la cave de Die Jaillance, est aussi le plus important opérateur en bio avec 40 hectares en voie de reconversion intégrale à la demande de ses fils. La démarche bio vient, ici, des jeunes.

La coopérative de Jaillance est fière de dire qu’elle est aujourd’hui  le premier metteur en marché  de bulles bio en France avec 650 000 bouteilles vendues.

Jaillance est également la marque bio la plus représentée en GMS (Clairette de Die brut muscat et clairette blanche). Une autre cuvée de  Clairette de Die bio se retrouve aussi chez Nicolas et les cavistes (Clairette de Die Tradition 100 % muscat).

Le Diois, pays des cabanons.

Tourisme dans les vignes du Diois  :

Vercors Escapade : Rando de la clairette notamment (!).

Sur réservation à la cave de Die Jaillance  : rencontres avec les vignerons bio dans le vignoble  – 04 75 22 30 00

Bar à bulles au caveau de la Cave de Die pour déguster

Festival les arts et la vigne à Châtillon-en-Diois, du 7 au 14 août 2011, balade gourmande avec plus de 1 000 personnes. Soirée médiévale.

Caveau protestant isolé, comme il y en a des dizaines dans les vignes du Diois, vestige de l'époque où protestants et catholiques n'occupaient pas les mêmes lieux de sépulture.

Sur les pas des huguenots, randonnée de 6 jours.

Etapes gourmandes Diois testées pour vous… je vous en reparle  :

About Marise Sargis

Journaliste, enquêtrice et blogueuse, spécialisée en consommation, gastronomie, vins et aliments bio.
This entry was posted in Consommer bio, Vin bio et nature (news). Bookmark the permalink.

2 Responses to De surprise en surprise dans le Diois, patrie du muscat, de la clairette et du crémant de Die, et du bio

  1. Marise Sargis says:

    Tout à fait d’accord avec vous sur les progrès accomplis par les crémants, Alsace, Val de Loire, Bordeaux… et sans oublier le Jura qui donne de belles choses! L’intérêt du bio est de garantir moins de sulfites pour les vignerons bio engagés dans les chartes privées de vinification Nature et Progrès et Demeter.

  2. Lara Mallo says:

    Crémant bio !

    Aujourd’hui, on remarque une prise de conscience globale de la part des travailleurs de la terre, car de plus en plus d’agriculteur ou de viticulteur se convertissent au bio (et donc bannissent les produits polluants le sol) !
    Pour le consommateur c’est rassurant et sécurisant de pouvoir consommer des produits naturels et sains.

    Surtout que en vins ou crémant biologiques on trouve de très bonnes choses. Pour ne pas citer la clairette de Die, en France le  »Crémant » de manière globale a de plus en plus de succès grâce à sa qualité.
    On trouve de très bons crémant bio ou bio-dynamiques en  »Alsace » (dont je précise que c’est la 1ère région bio par rapport au nombre de vignerons et à la proportion de surface cultivée), en  »Bourgogne » et dans le  »Val de Loire »…

    Alors faites « péter » le bouchon, et déguster nos bons vins effervescents !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>