Un projet de logo officiel sur les bons aliments va voir le jour pour aider les consommateurs à manger équilibré

Assiette de classe 1 à la cantine du restaurant Merci - photo M.S.

Actu  – Conférence de Presse Inra du 5 mai 2011 - En France, c’est bien connu nous avons des idées. Alors nous avons inventé le Programme National Nutrition Santé (PNNS) qui diffuse des recommandations sur le plan nutritionnel à la population.  Tout le monde en a peu marre de lire ses slogans rabat joie :    « Faites 30 minutes d’exercice physique par jour ». « Manger moins salé, moins sucré, moins gras », et surtout « Manger au moins 5 fruits et légumes par jour » –  mais sachez que dix c’est encore mieux, ils n’ont pas osé le recommander lors du lancement.

A l’institut national de recherche agronomique (Inra), des chercheurs travaillent pour mettre toutes ces bonnes paroles  en musique  (il existe 30 recommandations dans le cadre du dernier PNNS) afin de faciliter le choix des consommateurs entre deux produits. « Il existe 36 recettes de pizza, mais pas deux identiques, selon chacune, le plat passera en classe 1 ou en classe 4 ! », nuance Nicole Dorman, chercheuse à l’Inra Paca.

Le troisième PNNS 2011-2015 en cours de préparation devrait être accompagné d’un nouveau logo.  L’estampille marquerait dans les magasins les bons aliments, sur la base du volontariat – de quoi motiver les fabricants à mieux faire. Ces bons aliments sont ceux qui  figurent aujourd’hui en  classe 1 dans le jargon des chercheurs, c’est à dire comme vous le devinerez… les fruits et légumes, etc.   A l’opposé, les derniers de la classe, sont regroupés au sein de la classe 4 – ce seront le Paris Brest, l’éclair au chocolat  par exemple. Les classes 2 et 3 contiennent, sucre, gras, ou sel en excès,   mais aussi des nutriments intéressants ;  ils sont donc à modérer, ce seront les charcuteries, les fromages.

Selon les trois grandes enquêtes alimentaires réalisées sur la population, les Français sont assez proches de l’équilibre alimentaire,  qui dépend du dosage en  aliments de bon profil nutritionnel.

Aujourd’hui, les Français consomment 50 % d’aliments de classe 1, les meilleurs pour la santé car ni chargés de gras, de sucre et de sel.  Ce sont les fruits et légumes, les produits laitiers type yaourts , lesviandes et poissons maigres, les céréales,  les légumes secs et  certains plats cuisinés.

Pour optimiser ce résultat et atteindre l’équilibre nutritionnel, les chercheurs de l’Inra ont calculé qu’il faudrait passer à 66 % de produits de classe 1.  Le reste pouvant alors appartenir aux trois autres classes. Moralité, plus de carottes râpées et moins de gâteau au chocolat.   Rien de révolutionnaire dans les connaissances nutritionnelles, mais l’intérêt de cette démarche, qui joue sur la diversité sans bannir  un aliment en particulier, est de laisser la liberté de choix  au sein de ces ordres de grandeur.

En résumé : les aliments de classe 1 sont les plus riches en nutriments protecteurs et devraient constituer les  2/3 du poids total ingéré pour s’accorder aux recommandations nutritionnelles du prochain PNNS 2011-2015.

Voir aussi la dépêche AFP