La conjoncture actuelle est propice au retour des farines animales dénonce le Canard Enchaîné qui joue son rôle d’alerte

Confit de canard  - L’information parait incroyable…Vous souvenez vous des farines animales ? En 1992, ces  FVO, « farines de viande et d’os »,   avaient  conduit à abattre  37 000 vaches,  précise le Canard Enchaîné du 8 juin 2011. L’hebdomadaire nous apprend que le Conseil national de l’alimentation du ministère de l’agriculture français vient de réaliser un rapport d’étape qui propose de recourir à ces farines pour l’alimentation de tout le bétail, à l’exception des ruminants. Et pour ne pas attirer l’attention, le nom des farines deviendraient PAT, protéines animales transformées.

Et le Canard Enchainé de rappeler que, dans un précédent rapport paru en 2007,  l’Inra avait pointé « Le risque de réémergence de la maladie qui pourrait résulter d’une réautorisation des farines animales pour l’alimentation, des espèces monogastriques (dont font partie les cochons et les poulets) sans mesures drastiques destinées à contrôler le risque de contamination croisée entre aliments ».  Mais depuis, la sécheresse sévit, le prix des  céréales grimpe et  les abattoirs sont pleins.  Comment ne pas être méfiant ?

Pour en savoir plus sur le Canard Enchaîné, lire cet article paru dans l’Express.fr

Canard Enchaîné du mercredi 8 juin "Toujours la même farine"