La sécheresse 2011 dans le Beaujolais vue par Xavier Benier, un vigneron nature installé depuis dix ans à Saint Julien


Rencontre avec un vigneron du Beaujolais - Ses vins sont sacrément bons à Xavier, juteux, frais, sans sulfites ajoutés, du nature, comme on dit – et réussis ! J’ai  découvert son Pur jus dans un bistrot à vins du 20ème arrondissement (voir précédent billet). Contacté, il est revenu faire gouter toute sa gamme en mai. A l’issue de cette dégustation organisée amicalement à la cave de La Contre Etiquette à Paris, Xavier Benier a répondu aux questions d’actualité en ce printemps 2011 : la sécheresse. Ce jeune producteur a repris le domaine en 2001, mais déjà, cela fait deux millésimes, 2003 et 2005, qu’il vendange ses raisins (gamay) trois semaines en avance, vers le 11 août au lieu de début septembre. Mais ce réchauffement du climat pour les vins nature… est ce un bien ou un mal ?