Voyage vinicole en Macédoine, des cépages, des vins, des icônes, des lacs et la bénédiction de Mère Térésa

Repas typique salade grecque, barbecue et brandy (reportage photos  vinetchere.fr)

Pourquoi faire tout un plat de la Macédoine ? Parce que, à côté de ses légumes réputés, le pays cache une nature montagneuse, des icônes fabuleuses et des vins en abondance. Reportage exclusif.

Autant vous prévenir tout de suite… on croque plus de salades grecques que de macédoines en Macédoine, et toujours accompagnées de brandy (rakija), une eau de vie  locale qui titre à 45 % d’alcool !  L’amateur de vins se sentira en terre amie avec de bonnes surprises à la clef. La Macédoine a un potentiel  touristique à développer puisque bien peu de  personnes sont capables de situer cette jeune République qui a fêté ses  vingt ans en 2011.

vignoble macédonien – octobre 2009.

Trois fois la Corse

Sur la carte du monde, ce pays grand comme trois fois la Corse de 25 7130 km2 – que l’on met quatre heures à traverser du nord au sud en voiture – se niche au milieu des Balkans, entre la Serbie au Nord, l’Albanie à l’Ouest, la Bulgarie à l’Est et la Grèce au Sud. Un carrefour stratégique qui lui a valu une présence  ottomane pendant quelques siècles, des frictions avec la Grèce et l’Albanie et un appui américain renforcé depuis la fin de la seconde guerre mondiale.  La république est officiellement candidate à l’entrée dans l’Union européenne. Les euros sont souvent acceptés en lieu et place des denard, la monnaie locale –  tout au moins dans la capitale.

Vue de Skopjé de la forteresse.

Fourrures et spartiates

Le soleil macédonien chauffe trois cents jours. A Skopjé, les climatiseurs accrochés aux immeubles de la capitale, le confirment. Les températures estivales s’élèvent jusqu’à 44° C et chutent l’hiver à – 31 ° C.

Mère Térésa à Skopjé.

A l’automne, mieux vaut apporter son parapluie si l’on veut assister au festival des vins macédoniens à Skopjé qui se déroule pendant une semaine à la mi-octobre. Le grenier des Balkans est ici. Plantations de tabac ; rizières ; culture de légumes, sésame, cacahuètes, coton, pavot ;   vignobles…  la Macédoine est un pays agricole. Pays du brandy, les macédoniens en boivent – officiellement – 3 litres par habitant mais les Bulgares l’importent majoritairement. Pays du café expresso – Illy est bien implanté – siroté à toute heure du jour, ce qui donne  l’occasion à chacun de se retrouver au coin des rues.

Café Illy à Skopjé.

Pays du Coca-Cola,  omniprésent dans la capitale surtout depuis que l’usine de Skopjé a raflé en 2010 la première place au concours international des coca-cola, organisé par la firme américaine. Pays de Mère Térésa dont la maison sur la place de Skopjé a été reconstruite après le tremblement de terre. Tout commence et finit à Skopjé, une capitale au charme chaotique où minaret et  clocher se font face.

La ville du Phényx

Horloge du musée restée bloquée depuis le tremblement de terre.

Skopjé fut trois fois détruite  par les tremblements de terre, en 555 av. J.C, 1553 et 1963. Sur la rive droite de la ville où coule  le fleuve Vardar,  l’horloge du musée, indique toujours l’heure fatale de 6 h 17 de ce lugubre matin du 26 juin 1963 où la ville s’est fissurée, emportant 2 500 victimes. La voisine Skupi, frappée elle aussi, a révélé des vestiges archéologiques qui sont  rassemblés devant le musée de Skopjé. La capitale compte un hammam atypique puisque avec celui d’Istanbul, il est le seul à accueillir les hommes et les femmes les mêmes jours. D’autres monuments culturels méritent une visite. La forteresse Kale perchée sur les hauteurs de la ville offre un beau  point de vue, la mosquée  abrite la tombe d’une femme ! inconnue ?!

Eglise Saint-sauveur.

En contrebas la petite église Saint-Sauveur comporte une iconostase d’une beauté impressionnante. « C’est notre bijou et les photos sont interdites », prévient avec une voix vibrante Jovanka Kalaba, une guide polyglotte. L’église orthodoxe figure au registre des monuments protégés par l’Unesco pour les sculptures de bois réalisées par trois maitres xylographes de la tribu de Mijaci (prononcez Miatsi) dont l’art vient de l’Ecole d’Athos. Et forcément.., le vignoble du seigneur est représenté avec ses vignes et ses raisins. Mais les Macédoniens qui cultivent la vigne depuis les Romains, boivent très peu de vins comparés au schnaps et à la bière et  consomment beaucoup de raisins de table.

Sur la route, des vendangeurs.

Les roms  vendangeurs

La Macédoine abrite la plus forte communauté de roms ; une main d’œuvre disponible pour les travaux des champs. Les wineries les emploient au moment des vendanges. Tout est manuel ici. Les vignobles se trouvent dans la vallée du Vardar  surtout dans la partie sud est de la région de  Tikvès. Les meilleurs terroirs se trouvent à Bela Voda à Veles et surtout à Barovo avec ses coteaux bien exposés, à quelques dizaines de kilomètres de la Grèce. Les pieds de vignes des raisins de table ont un palissage  pergola (en hauteur)  et  Guyot pour les raisins de cuve.

Technicienne employée chez Tikvès.

Grâce à son climat propice à la vigne, la Macédoine a acclimaté vingt-cinq cépages. La plupart des têtes d’affiche internationales, bien connues des Français, se retrouvent là, comme le chardonnay, le riesling, le sauvignon, le muscat pour les blancs et le merlot, le cabernet sauvignon, le pinot noir, la syrah pour les rouges. Les variétés locales méritent le plus d’attention que ce soient le traminec et le temjanika en blanc ou plus particulièrement le Stanushina et  le vranec en rouge. Ce dernier semble être le candidat idoine pour devenir l’emblème du vin macédonien.

Un projet d’AOP.

Aromatiques, les raisins donnent un vin à la couleur sombre avec des arômes de fruits noirs, d’épices un brin exotiques, avec une belle étoffe en bouche, idéalement faite pour se marier à la viande grillée au barbecue (très pratiquée nationalement) et qui tapisse joliment le palais de réglisse en final quand il est bien fait. Les vins macédoniens ne connaissent pas encore d’AOP,  mais le dossier se prépare activement sous la houlette de Tikvès, la winnery qui préside l’association des producteurs de vins locaux. En attendant,  la Macédoine irrigue par temps chaud, vendange au petit matin, associe les variétés en toute liberté. Ce qui donne des menus extraordinaires, comme ce poisson chat servi avec un riesling italien, un style tout macédonien.

Large palette de vins au catalogue de Tikvès (13 millions de cols par an).

Tikvès la locomotive

Une vingtaine de wineries se partagent le territoire. Skovin, Popov, Bovin, Dudin, Popova Kula, Grkov… sont des noms qui s’affichent sur la carte des restaurants macédoniens comme le  Wine Club de Skopjé. Tikvès (qui est aussi le nom d’une région), se positionne en leader avec une production de 13 millions de bouteilles. Povardarie, la seconde cave du pays produit environ 2 millions.

Festival du vin à Spokjé en octobre.

Il y a dix ans, la Winery Tikvès a été reprise par un entrepreneur privé, Svetozar Janeski.  Cet amateur de chablis et de sauvignon blanc a investi une fortune – 25 millions d’euros – dans les installations pour  hisser ses vins aux standards internationaux afin d’exporter au-delà des Balkans. « Nous sommes propriétaires de 450 hectares et  comptons atteindre 1000 hectares d’ici 5 ans, afin de mieux maitriser la matière première qui peut parfois poser des problèmes avec des petits producteurs de raisins dont il n’est pas facile de faire changer les habitudes héritées du communisme», considère le directeur de Tikvès, au nom prédestiné Gorgi Petrusev, qui signifie Petit Pétrus…

Atelier d’embouteillage sur le site ultra moderne  étalé sur dix hectares.

Pour l’instant 80 % des raisins proviennent de producteurs extérieurs. Un gros travail de formation est réalisé dans l’enceinte du siège de Skopjé, où chaque année, après les vendanges, une bouteille est remise à chacun et explicitée… La winery emploie environ 400 salariés. La visite des installations à Kavadarci qui s’étalent sur dix hectares est impressionnante de modernité.

Œnologue français Marko Stojakovic.

Les cuves inox destinées aux cuvées issues de certaines parcelles tranchent avec les chais où s’alignent tonneaux de chêne français et  foudres sombres. En interne, un laboratoire  pratique toutes les analyses requises par l’œnologie moderne. Marko Stojakovic, l’œnologue français d’origine serbe, travaille de concert avec Philippe Cambie, œnologue conseil de Chateauneuf du Pape qui signe certaines cuvées numérotées.

Caves de tonneaux et de foudres chez Tikvès.

Sa prédilection marquée pour l’agriculture biologique et les vins qui expriment la spécificité d’un terroir est de bon augure pour le virage qualitatif en train d’être pris par la winery. Même si le courant « organic wine » ou le « sans sulfites » reste encore éloigné face aux urgences…  « Nasdravi ! «.

 

 

Sur la route.

Nasdravi ! (Tchin ! ) 

De multiples formats de bouteilles sont présents en Macédoine de 25 cl à 1 litre ! Toutes les couleurs, blanc, rouge, rosé. Des blancs à bulles et sans bulles. Les vins blancs sont plutôt secs. Les rouges tanniques. Bordeaux et Châteauneuf du pape servent de modèles de référence.  Les étiquettes macédoniennes épatent par leur graphisme moderne. Nous en avons gouté quelques unes et trouvé intéressantes dans la gamme Tikvès :

  • Le Lozova Rakija, Zolta,  un brandy inspiré du cognac élaboré à partir d’ugni blanc comme en Charente avec une  double distillation et un vieillissement de 7 ans.

    Alexandria blanc et rosé.

  • La gamme animaux (cheval, lynx…) qui relie l’esprit de deux cépages belan (grenache blanc) et riesling ; smederevka et chardonnay ; kratosija & cabernet sauvignon
  • Alexandria blanc Tikvès, un chardonnay élevé sur lies associé avec du riesling (italien) sur la fraicheur et l’élégance.
  • Alexandria rosé au goût très rond dont les Allemands raffolent (vranec, merlotr, cabernet sauvignon).

    Vranec cépage local et merlot.

  • Barovo 2009 Tikvès cuvée haut de gamme  d’une parcelle de sept hectares faite avec 100 % vranec qui donne une robe noire avec une structure tannique en bouche à la finale réglisse, des arômes de  fruits noirs  bien nommé pour la force qu’il dégage et s’inspire d’une race de cheval.

 

Les vins macédoniens à Paris

  • Au Bistrot André 22 rue Saint Charles 75015 – 01 45 57 89 14
  • La Cuizine 73 rue Amelot 75011 – 01 43 14 27 00
  • Caves d’argent 45 rue de Vouillé 75015 – 01 40 45 09 10
  • Caves d’Argent  176 rue Ordener 75018, 01 42 28 80 790
  • Caves d’Argent 27 avenue Simon Bolivar 75019 – 01 42 06 26 52

 

Quatre cépages  macédoniens

Le Vranec est la variété de raisin rouge majoritairement cultivée. Il donne une couleur rouge foncé, des arômes de fruits noirs et de  réglisse et une bouche tannique. Il est associé au merlot et au cabernet sauvignon ou vinifié seul.

Vignes macédoniennes, pas de bio encore.

Le Stanushina une variété de raisin rouge qui apporte de la fraîcheur par sa belle acidité.

Le Traminec  donne des vins blancs aux arômes de fruits, d’épices et de fleurs blanches.

Le Temjanika se caractérise par des arômes de thym et de fruits jaunes (abricot) et d’agrumes (zeste d’orange).

 

Winery sur rendez-vous  

 

Partout la réservation est  recommandée.

  • Tikvès Winery à Kavadarci www.tikvès.com.mk
  • Povardarie à Negotino www.povardarie.com.mk
  • Skovin www.skovin.com.mk
  • Bovin à Negotino http://bovin.com.mk
  • Popov Winery à Kavadarci, www.popovwinery.com.mk

 

Escale obligatoire.

GUIDE PRATIQUE MACEDOINE

  • Se renseigner

Ambassade de Macédoine 21 rue Sébastien Mercier 75015 Paris –  01 45 77 10 50

Ambassade de France 73, Salvador Allende, 1000 Skopje –
389 2 324 43 00  www.ambafrance-mk.org

Centre culturel français Gradski Zid, Blok n° 5 – BP 388
1000 Skopje. Tél. : 389 2 311 67 34 www.ccfskoje.edu.mk

Guide Le petit futé Macédoine www.lepetitfute.com

  • Célébrations viticoles

Fête du vin à Kavadarci en septembre

Fête du vin sur la place centrale de Skopjé en octobre

Y aller

Au départ de Paris, Jat Airways et Adria Airways proposent les tarifs parmi les plus bas. Aucun vol direct mais une escale en Hongrie ou en Slovénie comptez une demi-journée de trajet. A partir de 220 € l’aller-retour Paris Skopje (en 2009).

  • Se loger

Holiday Inn à Spokje au standard du confort international, les chambres ne sont pas toutes non fumeurs.

Hôtel aux normes internationales face à un lac.

Hôtel Romantique dans la région de Tikvès près de Veles et de Kavadarci – Lake Veles 1400 Veles – 389 0 43 212 999 www.hotelromantik.com.mk. L’hôtel le plus charmant de la région, face à un lac équipée d’une immense terrasse et d’une piscine, des suites spacieuses climatisées mais pas d’ascenseur pour le second étage…

  •  Restaurants à vins

Wine Club Teodosij Gologanov, broj 69 1000 Skopje – 389 2 323 28 77 www.vodenicamilino.com.mk

Haha Nana Wine restaurant, Macedonia Square Ristic Palace, Skopjé – 389 2 321 46 30 – www.restoranna.com.mk

Restaurant Tikves Winery, à Kavadarci à 1 heure de Skopjé ,l’une des trois meilleures tables de Macédoine avec le chef réputé Ordanco Unev et Igor Tasev son jeune assistant au piano.

La gastronomie

Le saumon d’Ohrid

Le saumon d’Ohrid (salmo letnica) est une espèce endémique du lac du même nom. Ce poisson fait la joie des pêcheurs et des gastronomes. Il fait partie des dix-sept espèces rarissimes, recensées dans le lac d’Ohrid, qualifié de  « mer d’eau douce ».

 A découvrir : les vins de Macédoine !

Les vins de la Macédoine sont fruités et riches en arôme avec une saveur et une fraîcheur intense. Leur couleur est vive et leur goût plutôt doux et prolongé. Nous retrouvons tous les types de vignobles, principalement des exploitations familiales. Les vendanges sont faites à la main à partir de mi-septembre jusqu’à fin octobre.

La Macédoine a trois principales régions de culture de la vigne et de production du vin :

  • la vallée de Vardar (Povardarie), la plus grande région viticole, située au centre du pays,
  • les plaines de Pelagonia et du Polog, situées au sud-est
  • la région de Pcinja-Osogovo (les plaines de Pcinja et la montagne d’Osogovo).

Les principaux cépages sont le Merlot, le Cabernet Sauvignon, le Pinot Noir, le Cabernet Franc, le Chardonnay, le Rhein Riesling, le Semillon, le Rkaciteli, le Muscat Ottonel et le Grenache Blanc et les cépages autochtones comme le Vranec, le Stanushina, le prokupec, le Kratoshia, le Kavadarka, le Smederevka, le Zilavka, le Traminec, le Zupjanka et le Temjanika.

Avec ses 2 millions d’habitants et ses 25 710 km2 (3 fois la Corse), la Macédoine compte 38 caves dont 25 exportent leurs vins dans le monde entier. Tikves avec ses cuvées Taga za Jug, Alexandrija, Kratosija pour les rouges et pour les blancs, Alexandrija, Traminec et Smederevka. La deuxième plus grande cave est Povardarie, viennent ensuite Bovin et Skovin. Le vin est le deuxième produit agricole le plus exporté après le tabac.

Les vins macédoniens ont participé à nombre de concours internationaux et gagné maintes médailles : concours international du vin à Londres, à Bordeaux, à Frontignan et Mundus vini en Allemagne.

En 2004, la Macédoine a mis en œuvre une nouvelle loi sur le vin pour améliorer les pratiques technologiques et diminuer les barrières commerciales.

http://republiquedemacedoine.com/cms/ + photo

http://www.winealley.com/fiche_pays_49755_fr.htm

Carte de la Macédoine à  l’aéroport de Skopjé.