Les vignerons en biodynamie ne contemplent pas la lune, ils misent sérieusement sur les étoiles rectifie Nicolas Joly

Lors des Rencontres des vins en biodynamie à Paris le 3 décembre 2012, Nicolas Joly a évoqué l’inversion possible des pôles de la Terre dont on parle beaucoup actuellement.  Mais il est surtout entré dans le cœur de la matière en expliquant les grands principes de la biodynamie selon les idées de Rudolf  Steiner. Voici comment accroitre le système qui nourrit un lieu de vie.

.
La Terre est vieille / L’homme déséquilibre les forces de vie / Les vignerons dénoncent les  désordres climatiques, trop chaud trop froid, depuis dix ans / C’est comme un bateau qui penche trop d’un côté / L’Homme se régénère en dormant, la Terre c’est en inversant ses polarités  / Les vignerons en biodynamie ont un sens pratique, ils observent, ce ne sont pas des philosophes / Le grand mal de notre époque c’est l’intellectualisme, ces gens qui croient tout savoir / En biodynamie on travaille enter 10 g et 100 g par hectare pas une tonne / La biodynamie marche sur le plan énergétique, elle ne marche pas par le plan physique / Les préparations en biodynamie sont des micro émetteurs récepteurs qui captent ce dont la plante a besoin pour bien se porter / 94 % des éléments dont la plante a besoin vient de l’atmosphère, il faut juste aider la plante à recevoir les forces.

A suivre…