Nicolas Joly livre ses scoops sur le soufre dans le vin, du soufre ?!…oui, mais du jeune, du volcanique !

Lors  des 2èmes rencontres du vin en biodynamie, le 3/12/2012 à Paris, Nicolas Joly, vigneron de Savennières (Loire)  a remis les pendules à l’heure sur la question du soufre. Le vigneron  ne mâche pas ses mots à l’égard de la mode anti-soufre et regrette de ne jamais avoir vu traiter correctement le sujet dans la Presse. « La Presse tu pourrais mieux faire ! », dit il, et encore… »La question à se poser c’est quel soufre, un soufre dérivé de l’industrie pétrolière, c’est pas bon, mais un vrai soufre, un soufre volcanique, ça marche très bien, car c’est un soufre jeune… » Ecoutez son témoignage exclusif, argumenté, clair,  enflammé,  6 minutes à passer avec cet homme pédagogue et passionnant.

« Par la compréhension des forces qui donnent vie à un lieu et à la terre ; par une bonne utilisation des préparations en biodynamie, on peut renforcer les forces dont le lieu a besoin avec des quantités microscopiques, 10 à 100 grammes/hectare, grâce à la  dynamisation, ainsi on peut s’affranchir de tout travail et toute œnologie au cellier… « , a conclu  Nicolas Joly, qui travaille en biodynamie ses vignes de la Coulée de serrant à Savennières depuis 1984.

A suivre…