Le portrait du consommateur de vins bio des années 2010 pour Millésime bio 2014, le plaisir et la Planète d’abord

Jérôme Estève à Millésime bio 2014 - stand du château Montfin en bio depuis 2009 qui emploie des ânes pour débroussailler. crédit photo M.S.

Une étude Ipsos commandée par ViniSud pour Millésime bio 2014 dresse le portrait du consommateur de vin bio.

Plutôt dans la petite cinquantaine (56 % de + de 45 ans), diplômé (36 % de cadres et professions intermédiaires), du genre masculin (66 %), bien payé (+ de 3 000 € de revenus mensuels pour 32 %),  privilégiant les marchés quand il fait ses courses de légumes, aimant cuisiner (40 %), pas arque-bouté sur les prix,  mais qui se régale en choisissant de bonnes origines, surtout quand il sait que cela ne va pas dévaster sa Planète. Le genre CSP + qui fait briller les yeux des pro du marketing. Dans le monde du vin… un amateur curieux.

Quant aux femmes acheteuses de vins bio (44 % des sondés), elles sont d’abord attirées par le bio en général, sans se déclarer connaisseuses comme ces messieurs.

Et mon outrecuidance me pousserait presque à ajouter un autre critère :   passe régulièrement sur le blog VinetChère, qui aligne les bonnes pioches bio et vous informe.. en douceur.