Le gout des oranges de Séville est meilleur dans les hôtels que dans les jardins de l’Alcazar où les peintres se régalent

Dans les jardins de l'Alcazar, la tendresse du tableau sublime l'amertume des oranges. // reportage photos M.S.

Les orangers donnent à plein au mois de février dans ces jardins royaux comme dans toute l'Andalousie.

Les oranges tombent et pourrissent sur le sol....

Ces oranges sont amères, qui les a gouté s'en souvient.

En pleine semaine, les jardiniers de l'Alcazar récoltent les oranges en équipe.

Accès limité à 750 personnes par heure.

Parfois, les oranges tombent sur la tête des passants.

Trio : hasard ou malice.

Il faudrait aussi parler des citronniers, plus discrets.

Deux  recettes de marmelade avec les oranges amères bio de Séville sur le blog de Pascale Weeks.