Présentation de vins georgiens à Paris, et de blancs vinifiés en jarre, nature

Ça grouillait de monde hier après midi dans les salons de l’Office international du vin à Paris. Sept producteurs, et leurs représentants surtout,  tenaient salon.

Une majorité de vins rouges et deux blancs vinifiés en jarre qu’il fallait aller dénicher. Mamuko, un étudiant georgien en viticulture à l’Université de Montpellier servait le public de professionnels agglutiné autour de son stand. Le domaine l’avait appelé pour lui proposer de présenter ses vins. « Explosif de tanins », disait il aux Français dubitatifs.

stand du domaine Tbilvino : un rouge, un blanc.

Un Qveris 2012 de Tbilvino

___En bouche, le vin blanc sec de JSC Tbilvino (www.tbilvino.com.ge) 2012, offrait une texture finement granuleuse, mate, un côté minéral où l’argile avait laissé son empreinte,  sans aucune agressivité, ni âpreté, et une bonne digestibilité. J’ai franchement bien aimé ce goût naturel et original. La technique millénaire a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco l’année dernière. Mamuko s’est prêté au jeu de la p’tite vidéo tournée à la volée, du brut, sans chichi, ni retouche. Merci Mamuko.

OIV 2014 / reportage photo vidéo @marisesargis