La Suisse, l’autre pays du vin, expliquée par un fondu de vins Helvètes, petits et grands, mais bio de préférence

Culture de vielles vignes de petite arvine dans le Valais. Crédit Photo / M.S.

En parcourant  le billet sur les vins suisses publié sur Vin&Chère, Olivier Bourseau *,  caviste en ligne, a eu envie de partager quelques pépites de son cru avec les lecteurs de ce blog. Nous lui donnons librement la parole en toute indépendance.

« Ah ! mystérieux vins suisses.. Mystérieux parce qu’ils sont inconnus  hors des frontières helvètes : 1% seulement sont exportés. Il est quasiment impossible de les connaître si vous n’habitez pas au pays du gruyère. Mystérieux car certains vins suisses sont produits à partir de cépages locaux, pas du tout ou extrêmement peu utilisés, ailleurs qu’en Suisse.

Avez-vous entendu parler de l’amigne, de la petite arvine, du cornalin, ou du gamaret ? Cela vous intrigue quelque peu … peut être même vous fait saliver un brin…

Record d’ensoleillement dans le valais. Crédit photo / M.S.

Le vignoble Suisse  possède une histoire datant de plus de 2000 ans. La majorité du  vignoble se situe en Suisse romande. Les 3 cantons par ordre d’importance sont le Valais (5 000 hectares environ), le canton de Vaud (3 900 hectares environ) et le canton de Genève (1 300 hectares).

 Le Valais et ses cépages autochtones

Le Valais est situé à l’autre bout du lac de Genève, au pied des Alpes. Il abrite un tiers du vignoble suisse et possède à lui seul deux atouts majeurs : un foisonnement de cépages autochtones et une situation géographique favorable. La vallée est entourée de hautes montagnes, qui bloquent les nuages. Elle bénéficie d’un bon ensoleillement. Le climat est  relativement sec (600 mm de pluie par année). Il y a aussi de la fraîcheur – le vignoble est situé entre 500 et 1 100 mètres d’altitude. Les sols sont aussi très intéressants : schistes, calcaire et éboulis.

Les cépages sont nombreux. Bien que le trio pinot noir, Chasselas (appelé « fendant » en Valais) et gamay représente 71% du vignoble en Valais, ce sont les cépages autochtones et non cultivés dans d’autres cantons qui apportent une dynamique de spécialités que l’on ne trouve dans aucun autre canton. Par exemple pour les blancs, la petite arvine (vin fruité avec beaucoup d’élégance, de rondeur en bouche et une finale saline), l’amigne qui donne de grands vins doux, et l’humagne blanc (belle acidité et densité)  donnent les résultats les plus fins. Pour les rouges on notera les deux grands cépages «roi» qui sont le cornalin (puissant mais très velouté) et l’humagne rouge (animal au nez, structure en bouche). N’oublions pas qu’avec son excellent terroir, la syrah s’exprime magnifiquement, un peu dans le style des syrahs du Nord de la Vallée du Rhône en France.

 Deux vins coup de cœur  d’Olivier Bourseau :

  • L’Humagne de Thierry Constantin à Pont-de-la-Morge-Sion, toujours fine, racée avec son coté animal, et juste ce qu’il faut de structure.
  • Pinot Noir du domaine de Beudon à Fully. Certifié Demeter et Bio Suisse, le domaine créé par Jacques Granges est un des pionniers du vin bio en Suisse et ce depuis 1993. En respirant son pinot, on pourrait être en Bourgogne, tout en ayant cette minéralité, ce fruité, cette élégance qui caractérise le magnifique terroir de Beudon !

 Le vignoble de Lavaux, classé au patrimoine mondial de l’Unesco

Le canton de Vaud s’étend sur la rive nord du Lac Léman d’Ouest en Est. Il présente des sols  variés et des éboulis, des moraines caillouteuses, des marnes argileuses et une zone de prédilection : le Lavaux. Ce magnifique vignoble en terrasses classé patrimoine mondial de l’Unesco, exposé au sud et dessiné par les moines au XIIème siècle donne  les meilleurs chasselas du pays (62% de la surface cultivée en Vaud). Certains sont élevés en foudres et donnent des notes de raisins frais, de miel, de fleurs blanches et une belle rondeur en bouche. Les parcelles reines (ou crus) sont le Dézaley (53 hectares) ou le Calamin (16 hectares). Les deux autres cépages majoritaires sont le pinot Noir et le gamay qui figurent respectivement 1er et 2ème cépages rouges les plus plantés de Suisse, mais l’attention reste sur le vin blanc.

Deux vins rouges coup de cœur (biodynamie – Demeter) d’Olivier Bourseau :

  • Le magnifique Chante Merlot de Gilles Wannaz, qui sent bon le fruit, les herbes séchées, les fleurs.
  • La cuvée Sidéris du plus célèbre Domaine Henri Cruchon à Echichens. Superbe assemblage  gamay, pinot noir et de gamaret élevé en cuve. Un nez fruité et fin, une bouche souple et sapide.

 La diversité au service des vignerons genevois 

Genève l’internationale brille par une diversité de cépages dont beaucoup sont d’origine française comme le sauvignon blanc, le chardonnay ou le cabernet sauvignon, le merlot ou encore la syrah. Le vignoble genevois a accompli d’énormes progrès ces 20 dernières années grâce à des vignerons qui ont osé bougé les lignes et réaliser des vins différents des chasselas et pinot noir, il faut bien le dire, jadis médiocres. Aujourd’hui Genève produit d’excellents flacons au meilleur niveau dont certains à partir de ces fameux cépages créés en Suisse dans les années 70 sous le nom de gamaret (épicé et tannique) et garanoir (plus fruité et souple que le gamaret), tous deux issus de croisement entre le gamay et le reichensteiner (cépage blanc allemand).

 

Deux vins coup de cœur:

  • L’Amicalement Vôtre de Sophie Dugerdil. Un assemblage syrah, garanoir élevé un an en barrique qui sent bon les épices.
  • Assemblage Rouge de Stéphane Gros (merlot, cabernet franc et cabernet sauvignon) qui a passé pas moins de 38 mois en barriques. Ça fait peur sur le papier, mais c’est réussi, l’élevage reste bien intégré, si si ! Que du bonheur!

A ne pas oublier…  le Canton du Tessin dans la partie Italienne (1100 hectares). Très connu pour ses merlots, ronds et puissants. Les Grisons (400 hectares environ) restent plus confidentiels avec de superbes pinot noir. Une belle diversité à partager.

Olivier Bourseau. Photo leverreencave.

*Olivier Bourseau est un passionné de vins qui a créé à Genève Le Verre en Cave.  Sa cave propose des vins d’exception ou atypiques rapportés de ses pérégrinations dans le vignoble.