Le coup d’envoi des présentations presse des foires aux vins d’automne 2015 à Paris avec Michel Edouard Leclerc

Foire aux vins Leclerc 2015 - 20 mai 2015 - présentation presse

Présentation presse de la foire aux vins Leclerc d’octobre 2015 au restaurant Balm à Paris  | 20 mai 2015.

Entre le 20 mai et le 27 juin, les  présentations des sélections de vins des acheteurs de la distribution française se bousculent. E. Leclerc, Carrefour, Intermarché, Auchan, Lidl, Leader Price, Netto, Franprix, Monoprix, Nicolas… et même Lavinia, Le Repaire de Bacchus, Biocoop.

Le premier à ouvrir le bal cette année est  E. Leclerc. Ce mercredi midi 20 mai 2015, Michel Edouard Leclerc est passé au restaurant Balm serrer les mains à gauche et à droite des journalistes spécialisés venus gouter les dizaines de flacons rassemblés par région de production. Une collègue me glisse à l’oreille :  « Il rêvait d’être journaliste… ».

Pendant ce temps, 196 échantillons patientent gentiment. Le meilleur en principe. Des conditions optimum pour déguster et repérer les pépites que l’on retrouvera à la rentrée prochaine  dans les feuilles des magazines. Régal, LSA, Rayon Boissons, la Revue du vin de France, Gault&Millau, Pleine Vie, le Particulier Pratique, Cuisine et vins de France… la presse accourt. Ces rencontres donnent une image du vignoble français, du dernier millésime, de quelques grands crus bordelais savamment distillés, des tendances du rayon vin. J’y participe depuis des lustres. La première fois, je me souviens, c’était pour Le Particulier Pratique,  en 1998. Cela avait été la croix et la bannière pour obtenir les dates. Une info jalousement gardée par peur de la concurrence. C’était quasiment de l’investigation ! Il n’y avait aucun travail de communication à cette époque.

Depuis une dizaine d’années, l’opération fait partie de l’évènementiel. Elle est soigneusement orchestrée par des services de presse extérieurs. Des restaurants dans le centre de Paris le plus souvent sont sollicités. Je n’étais pas la seule à me fatiguer le palais avec les bordeaux présentés, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2006… Rien de folichon. Rien. Les pépites se trouvaient ailleurs.  Quelques unes en bio. J’y reviendrai.  Eh oui, il y avait bien quelques cuvées bio cette année ! Une totale révolution pour cette enseigne qui jusque là considérait globalement les vins bio comme mauvais sans forcément préciser qu’à la catégorie de prix et pour les volumes recherchés, le bio n’était pas adapté… Les temps ont changé. Didier Coustou, responsable de la commission achats vins pour la façade ouest, grand connaisseur des bordeaux et défenseur de Côtes-de-Castillon, m’apprend au détour que deux spots de ventes de vins bio existent désormais dans les centres E. Leclerc : en septembre, avant la grande foire aux vins d’automne, et en février-mars. Je n’en avais jamais entendu parler… C’est ça qui est rigolo quand on est journaliste, l’information la plus intéressante arrive souvent par des chemins détournés. Alors on se dit en repartant, et si on n’avait pas posé la question…

Bon à savoir. Foire aux vins Leclerc à partir du 30/9/2015, 642 centres E.Leclerc. Soirées inaugurales les 28 et 29/9. Leclerc est leader des foires aux vins. En 2014, 89 Millions d’euros d’euros de chiffres d’affaires, + 2 %  sur 1 an  (source Rayon Boissons). Ses plus gros succès : « les Incroyables », que des exclusivités, une maitrise totale et aucune comparaison de prix possible…