Les meilleurs thés du monde à déguster aux côtés de Lydia Gautier, collectionneuse des crus les plus rares

XXXX

Experte en thés, Lydia Gautier dans son nouvel atelier à Paris | Photos vinetchere

Lydia Gautier, la papesse française des thés et tisanes, ouvre un atelier de dégustation à Paris. A partir du 1er janvier 2016, deux heures de bonheur et de découvertes, sur réservation. Un formidable outil de connaissances et d’exploration. La découverte du millésime 2015 dont les rendements sont faibles. Une majorité de thés récoltée au printemps et à l’automne que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Ces feuilles-là sont issues de la collection privée de Lydia Gautier tissée au fil du temps. D’où le côté intimiste de cette expérience, réservée à trois personnes tout au plus.

En sortant de cette dégustation, le palais chargé, cuillère après cuillère, de l’empreinte des saveurs singulières, je cherchais le  fil rouge,  et songeais à la  tendresse généreuse qui nait parfois d’une passion persévérante. Toutes ces boissons présentaient une  finesse et une douceur incomparables, à l’image de cette exploratrice du goût.  Aucune amertume. Pas l’ombre d’une astringence chafouine tout au long des 11 tasses servies avec de l’eau peu minéralisée. La règle absolue de l’amateur de thé. Il m’était venue, une nouvelle envie de boire le thé en mangeant comme le font les Cantonais. Pour le plaisir de jouer avec la complexité et la longueur en bouche imbattables. Ce thé rouge aux accents joliment terriens, avec un camembert. Etonnant !  Ce thé bleu vert chinois du mont Phoenix  au goût torréfié et notes de beurre , bois et fruits exotiques avec du parmesan ou du comté. Tandis que la tisane Zesty Anis, révèle un autre talent de Lydia : celui de l’assemblage. Essayer ce mélange d’anis vert, fenouil et thym citron est une petite aventure. Cela fait dans le palais  des clip, crap, bang, vlop, zip, shebam, poww, blop, wizzzz,   un vrai moment Gainsbourien.

Lydia Gautier thés

L’éventail des flaveurs de thé, outil créé par  Lydia Gautier.

La dame n’est pas n’importe qui. Depuis 20 ans elle bourlingue dans toute l’Asie afin de découvrir les meilleures feuilles. En précurseuse, elle a su dénicher des fournisseurs pour le Palais de thés avant d’enchainer au service des Comptoirs Richard, des thés de la Pagode… De la jeune factory de Shangri-la au Népal en passant par le thé rouge du mont Mufu en Chine ou le thé bleu-vert du mont Phoenix de la province de Guangdong, le meilleur du meilleur sera infusé pour vous. Avec un bon nombre de thés bio.  « Le mouvement de l’agriculture biologique est parti d’Inde et du Népal dans les années 90, la culture du thé est une monoculture  pérenne comme la vigne, les producteurs se sont vite rendus compte que les pesticides épuisaient les sols. Dans la région de Darjeeling,  plus de la moitié des producteurs sont en bio depuis 20 ans et certains  passent en biodynamie« , atteste Lydia Gautier qui se rend sur place régulièrement.

L'éventail des flaveurs de thé Lydia Gautier

La couleur dépend de l’oxydation, le thé noir est le seul à être fermenté.

A partir du 1/1/2016 réservation : L’Atelier les Flaveurs de thés, 1 rue des Tanneries,75003 Paris | 01 45 87 08 06. Groupe de 3 personnes maximum. Tarifs :  450 €.  Pour un groupe d’amis de 3 personnes : 150 € par personne. Son livre de référence : Le thé, arômes & saveurs du monde chez Aubanel. Et aussi : Thés & Mets subtiles alliances ed. Aubanel et le tout dernier. Tea-Tail Party Hachette Cuisine, 50 recettes de cocktail.