Toujours plus de bio à Monoprix et une nouvelle baguette bio à moins d’1 euro

Du pain bio gratuit aujourd'hui avec la carte Monoprix

Du pain bio gratuit ce 21/10/2016 avec la carte Monoprix | Vin&Chère, le blog du (vin) bio.

En librairie depuis septembre 2016.

En librairie depuis septembre 2016.

Quand j’ai appris, ce matin, que Monoprix  abandonnait sa baguette conventionnelle pour une, toute neuve, toute  bio, au prix choc de 0,85 €, je me suis accordée une petite récréation du côté de Montparnasse.  Ma foi, sur place, elle m’a parue  un peu pâlichonne. Devant ma moue, le vendeur a pris un air aimable pour me répondre : « Désolé, je n’ai rien d’autre, tous les clients me demandent, plus cuit, mais je n’en ai pas… ».  Pâlichonne ou non, au goûter, avec du beurre et de la confiture de mirabelles, je peux témoigner que, cette baguette était très bonne,  et, bonne nouvelle,  peu salée !

Monoprix voit toujours la vie en bio. Sur son catalogue de 2 000 références, le distributeur annonce 20 % de produits bio.  Et la course au bio n’est pas prête de s’achever si l’on en juge par le chiffre d’affaires en progrès de 22 % sur un an pour ce rayon ! Au programme des prochains mois : élargissement de l’offre à marque propre et du  nombre de magasins proposant des fruits et légumes bio en vrac et un rayon boucherie 100 % bio français (5 magasins d’ici la fin de l’année).

Pour jouer les prolongations, pour ceux qui veulent mâcher encore une bonne matière sur le  pain bio, le livre du mois à ne pas louper c’est celui de Marie Astier, l’une des bonnes plumes de Reporterre (magazine en ligne écologiste). Une enquête qui se raconte complètement, pour une fois,  à dévorer comme un roman, en 123 pages, tambour battant : « Pour la première fois elle dresse le panorama des modes anciens et nouveau de fabrication du pain : manipulations des farines, teneur et dosage du gluten, additifs et mélanges prêts à l’emploi qu’utilisent les boulangers, mais aussi modes de production alternatifs. Avec des surprises parce que le mauvais pain n’est pas toujours celui qu’on croit. » Seuil, 12 €.