Les champagnes Fleury font chanter le pinot noir lors du printemps 2017 à Paris

Morgane Fleury ( à droite) devant sa cave A ma cave Fleury

Devant Ma cave Fleury, Morgane Fleury ( à droite) le 24/4/17

En ce printemps 2017, les champagnes sortent à peine des caves. A Reims, les salons se succèdent.

A Paris, Morgane Fleury, fille de Jean-Pierre, le premier à avoir osé convertir ses vignes à la culture en biodynamie (inspirée des idées de Rudolf Steiner), dans l’Aube en 1989, invite à venir gouter la gamme des vins du domaine familial.

Huit fleurons aux étiquettes renouvelées, et uniformisées. « Chacun d’entre nous [les enfants] avions créé notre cuvée, cela finissait par faire désordre… » confie la fée des bulles.

Huit quilles 2017

Huit quilles 2017

Mon tiercé gagnant sera :

  • *Boléro  (100 % pinot noir), franc du collier avec une fibre crayeuse.
  • *BN brut  nature (100 % pinot noir sans sucre ajouté), pour amateur de zeste du citron.
  • *Sonate (pinot noir, chardonnay), une complexité ailée qui ralentit le rythme de la déglutition, o.. bli.. gé !

Les autres ne sont pas mal non plus et pour votre information la cuvée millésimée rassemble des vins champenois de 2004.

Et je rappelle aux innocents que cette cave parisienne située en plein cœur de la rue Saint Denis, où de drôles de Dames officient toujours devant certaines portes, sert la coupette de champagne bio la moins chère de Paris. D’habitude, je le confie à mes très proches… Morgane vend aussi beaucoup de quilles d’amis vignerons en bio le plus souvent et, soir et midi, concocte des assiettes de charcuteries fromages pour lester les corps, qui sinon, finiraient par léviter.
WP_20170424_018

Poétique, sans chichi, une adresse délicieuse, à partager.

177 rue Saint Denis 75002 Paris
www.champagne-fleury.fr.