Poulet bio 2009 un recul des exigences de production

Revue de presse - 60 millions de consommateurs n° 434 janvier 2009 – Le poulet bio nouveau est arrivé signé Fanny Guibert.
Au 1er/01/2009 entre en vigueur partout en Europe le nouveau réglement sur l’agriculture biologique. La France regrette notamment son cahier des charges plus strict en matière d’élevage de volaille biologique.
Restent inchangés : l’élevage avec terre associée avec l’obligation d’épandre les effluents sur des terres bio, la taille du parcours et la densité maximale de 3 000 poules pondeuses par bâtiment.

En régression :

.le plafond du nombre de traitements antibiotiques passe à 3 par an (au lieu de 2) ;
.le nombre de traitements antiparasitaires devient illimité ;
.le nombre de contrôles tombe à un par an (au lieu de un par an complet et un inopiné tous les 2 ans) ;
.le nombre des volailles de chair passe à 4 800 (au lieu de 4 000) ;
.les éleveurs peuvent se contenter d’acheter des aliments d’autres exploitations de la même région et ne sont plus obligés de produire une part minimale de l’alimentation des volailles ni de cultiver unminimum sur leurs terres ;
.l’accès des volailles au parcours est fixé au minimum à un tiers de leur vie (contre la moitié de leur vie avant pour les volailles de chair).
Malgré tout pour Audrey Picoulet, contrôleuse d’Ecocert « l’élevage biologique, même avec ses nouvelles règles, est toujours préférable aux autres modes de production ». Voir sur le sujet de l’élevage intensif le livre de Marie Rouannet Nouvelles de la Chair (billet 2008 plus ancien).
Cette nouvelle réglementation intervient alors que l’affaire du soja chinois contaminé à la mélamine fin novembre 2008 a mis en émoi toute la filière bio qui a lourdement insisté sur la nécessité de développer l’autonomie européenne en protéines destinées à l’élevage bio européen, sinon tributaire des importations.