« L’alcool dangereux pour la santé », la France change de message de santé publique

Etude scientifique - Après la cigarette… l’alcool ! Si l’affaire vient de sortir dans les médias le 19 février 2009, l’information est pourtant connue depuis au moins 2007, date de la publication d’un rapport sur l’alcool et le risque de cancers (en ligne sur e-cancer.fr) commandé par l’Institut national du cancer, dans le cadre des Etats généraux de l’alcool en 2006. Au vu et au su des nombreuses études publiées à ce jour : boire de l’alcool, quelle que soit la forme, quelle que soit la dose, s’avère être cancérigène. Le problème vient de la métabolisation de l’éthanol qui créé un métabolite, l’acétaldléhyde, qui peut créer des lésions dans l’organisme et être à l’origine d’un processus de cancérogenèse (cancers des voies aérodigestives surtout). Or, la situation française est préoccupante dans la mesure où 6 millions d’adultes déclarent boire quotidiennement des boissons alcoolisées, chiffre à rapprocher des 100 000 nouveaux cas de cancers par an liés à l’alcool (2000) et que les messages récents engageaient à boire modérément du vin rouge. Reste à en savoir plus, notament sur les impacts des modes de consommmation et de leur durée…, afin de gérer ce risque. Au pays du vin ce n’est plus l’abus d’alcool mais l’alcool qui est dangereux pour la santé, une sacrée différence pour tous ceux qui boivent régulièrement de l’alcool, pas que du vin.