Les prix extravagants de la galette des rois pâtissière explicités par les professionnels

Question du jour – Quand la chaine de magasins Picard facture 8,25 € le kilo sa galette frangipane surgelée, la galette primeur de Ganachaud (75020) ressort à 34 € le kilo, soit quatre fois plus… Auraient ils la main trop lourde les artisans boulangers ?

Près de 50 % du prix d’une galette faite dans la nuit sert à payer les frais de main d’oeuvre alors que ce poste ne représente que 10 % dans la grande distribution“, argumente le président de la fédération des pâtissiers de Paris-Ile de France, Yves Devaux au journaliste de France Info dans la chronique de ce jour.

Et les 50 % restants ?

Pour justifier les prix prohibitifs des galettes des pâtissiers comparés à ceux des hypers, Yves Devaux explique encore que le beurre AOC, la farine, les oeufs frais, la poudre d’amande et des sucres de qualité ont également un coût conséquent mais… qui reste inférieur à la marge des artisans, évaluée à 32 %. Ainsi il reviendrait environ 3,20 € net au boulanger-pâtissier à chaque galette vendue 10 €.

Mais sur le forum des professionnels de la boulangerie-pâtisserie l’internaute trouve un autre discours :
“Waouh!!! quand je vois le prix des galettes que vous pratiquez, je trouve çà beaucoup, trop chère. Chez moi la moyenne est à 1 € 50/1 € 80 la part… Vous mettez de l’or dedans! ? Surtout que le prix de la farine à baissé, celui de la poudre d’amande aussi, je la touche à peine 3 € le kilo. Est-ce que vous connaissez le prix de revient de vos galettes ? Je pratique un coef de 6/7 et je m’en sors très bien et j’en vends pas mal (plus de 1200). Essayez de les vendre moins chère et peut être que vous en vendrez plus… Les clients vont fuir vers la grande distribution !”

Des petits malins ont trouvé l’astuce géniale de donner une bouteille de cidre aux clients de galettes… encore une bonne opération commerciale qui séduit le client pour 0,85 € H.T.