Pour Jean-Pierre Frick, vigneron alsacien, le vin bio européen n’existe pas

Interview vidéo – Le prochain cahier des charges vinification des vins bio qui va être publié d’ici l’été 2010 a fait l’objet de nombreuses discussions lors du salon des vins bio Millésime bio 2010. Vin&Chère a demandé à Jean-Pierre Frick, vigneron pionnier et vétéran de la biodynamie en Alsace et qui a suivi de près les avancées du document, son point de vue sur la question – en moins de 3 minutes…

Les autorités européennes ont opté pour une vision globale du vin bio européen. Pour Jean-Pierre Frick, c’est une vue abstraite et technocratique. “Le vin bio européen n’existe pas”, estime le vigneron. “Nous aurions souhaité voir définies des listes d’additifs par type de vin : blanc sec, liquoreux, vin rouge, rouge de garde. Au lieu de cela, va être dressée une liste globale avec une quinzaine de produits. Même si c’est moitié moins qu’en conventionnel cela ne reflète pas la réalité des pratiques. Va ainsi être autorisé le noir végétal (du charbon) qui décolore mais qui n’est utilisé que par les Champenois ; le cuivre (pour enlever la réduction) à la demande des Allemands…”