Le champagne Nicolas Feuillatte brut s’inscrit parmi les meilleurs rapports qualité prix de la Champagne vendu en grande surface

Analyse comparative – Le Champagne Nicolas Feuillatte, marque N°1 en France, annonce à la presse une reprise de ses ventes en 2010 de + 16 % ! Nicolas Feuillatte, qui fut le premier importateur de café africain aux États-Unis, a créé cette marque en 1976, avant de la céder en 1986 au Centre vinicole  Champagne. Celui-ci fait  partie des premiers élaborateurs de Champagne : 5 000 producteurs de raisins regroupés en 84 coopératives sur 2 240 hectares soit 7 % de l’aire d’appellation Champagne. L’équipe de Jean-Pierre Vincent vinifie à Chouilly 25 millions de bouteilles dont  8 millions  sous la marque Nicolas Feuillatte. 43 % de la production sont exportés.  Depuis trois ans, la marque n’a pas augmenté ses prix. Référencé dans toute la grande distribution, le brut sans année est un coup sûr à défaut de disposer d’un bon caviste à proximité.

Le brut : 18 € depuis 3 ans en grandes surfaces.

Ce  communiqué serait passé inaperçu si je n’avais constaté que ce champagne  se positionnait dans les premières places  du dernier banc d’essai du mensuel 60 Millions de consommateurs.

Mensuel 60 Millions de consommateurs décembre 2010 : le “brut” (entrée de gamme)  obtient  14/20 (18 €) en 2010

“Robe jaune paille, reflets dorés, bulles moyennes. nez de fruits cuits et de sous-bois. Attaque vive, bouche miellée, tendue vers le fruit confit, dosage préent. Un bon compagnon de table

et les années précédentes  12,5/20 (18 €) en 2009,   10,5/20  (18 €) en 2008 et 14/20 (14 €) en 2007 .

Dans le Guide GaultMillau 2011 : le “brut” obtient 14/20 et le rosé brut 16,5/20 !

” Très mûr, ce brut expressif soutenu par une intensité aromatique sur la pâte feuilletée et la frangipane. Le toucher de bouche est puissant et très savoureux”.

Dans le Guide des Champagnes 2011 Euvrard-Garnier : le brut fait partie des valeurs sûres, le sommelier suggère de le déguster à l’apéritif au jardin. Le dosage indique (13,2 g/litre)

“En bouche le vin propose une attaque franche et vive, l’évolution en bouche harmonise l’équilibre et la finale est fruitée et désaltérante.Une cuvée au caractère léger aérien”.

Dans le Guide Hachette des vins 2011 : c’est le blanc de blancs 2000 et 2004 et la Réserve particulière qui ont plutôt été retenus.

Aucune cuvée bio dans la gamme, mais un conseil en techniques viticoles a été recruté et le mot “durable” pointe le nez sur le site Internet…