Nouvel an chinois, jeudi 3 février 2011, quelques festivités parisiennes pour fêter l’année du lapin en beauté

Merci William de m’avoir rappelé que le jeudi 3 février 2011, tous les Chinois du monde fêteront le nouvel an chinois. Le réveillon se déroule mercredi 2 au soir. Cette année se place sous le signe du lapin (Mao en chinois).  L’année démarre le 3 février 2011 et  s’achèvera le 22 janvier 2012. En ce jour de nouvel an les Chinois s’attablent et festoient, puis, le lendemain sortent dans la rue avec des kilos de pétards pour faire la fête et chasser par ce grand bruit les mauvais esprits.  C’est un jour de paix où les vivants rendent hommage aux ancêtres. On y mange beaucoup de plats que l’on ne finit surtout pas ;  tous évoquent richesse et prospérité… A Paris, trois défilés auront lieu le dimanche 6 février à Belleville (10 h à 17 h), dans le 3ème (de 15 h à 17 h) et dans le 13ème (13 h 30)

Quinze jours après, vient la fête des lanternes pour clore les festivités pendant la nuit.

A Neuilly, au cours de cuisine, Initiation gourmande, William Chan Tat Chuen et Isabelle Méjanès consacrent une soirée spéciale à la confection des plats traditionnels et à leur dégustation.

Je laisse la parole à William Chan Tat Chuen...

… »Avec cet atelier de cuisine, nous allons préparer et déguster ensemble quelques recettes rituelles de cette fête.

Raviolis du printemps, sauce de soja et huile de sésame. 春节饺子

Les raviolis, appelés jiaozi en chinois, sont un met traditionnel et incontournable dans la Chine du Nord. Leur forme en demi-lune bombée, au ventre d’une farce généreuse, qui rappelle la forme du lingot d’or chinois,

raviolis du Shan Gout (75012).

évoque déjà un souhait de richesse ! Même sa préparation obéit à un rituel familial. Tout le monde met la main à la pâte.  La recette traditionnelle de la pâte est faite d’un mélange de farine, d’eau. La farce sera celle d’un généreux hachis de porc, enrichi de fines herbes et d’épices. Ils seront dégustés comme à Pékin avec de la sauce de soja, de l’huile de sésame et de l’ail haché.  Et les plus aventureux ajouteront du piment.

Poisson croustillant à la sauce aigre douce, riz jasmin nature.糖酥鱼

Le poisson est un ingrédient indispensable des tables du nouvel an chinois. Tout simplement, parce que sa prononciation est homophone de « surplus, d’abondance ». Ainsi, en dégustant du poisson, on se souhaite aussi plus de richesses, plus de biens matériels, plus de bonheur. La chair de poisson, une fois découpée, sera marinée dans du gingembre, de d’ail, de la coriandre haché, de l’alcool de Shaoxing …avant d’être frite, enrobée dans une pâte croustillante. Une fois cuites, le poisson sera accompagné d’une délicieuse sauce aigre douce, avec des légumes croustillants et colorés qui évoquent le bonheur de vivre. Du riz jasmin sert de céréale de base pour ne pas perdre une once de la sauce.

Fromage de soja soyeux, sirop de thé vert au gingembre, et fruits frais.豆腐花

Ce fromage de soja soyeux, appelé en chinois « fleurs de soja », évoque le désir d’une nature riche, généreuse, nourricière. Moelleux et fondant en bouche, il sera arrosé d’un sirop de thé vert au gingembre, escorté de fruits frais. La couleur jaune de la mangue évoque le lingot d’or, le vert du kiwi le souhait d’un printemps éternel, la blancheur du litchi la pureté des cœurs ! »

William Chan Tat Chuen, sinologue, spécialiste des cultures alimentaires, a écrit :
Fêtes et banquets en Chine (1992) chez Philippe Picquier
A la table de l’empereur de Chine
A la table du « Rêve dans le pavillon rouge » Gastronomie et recettes chez Jean-Paul Rocher, éditeur

blog de William http://positiveeatingpositiveliving.blogspot.com/

site de William http://parispekingourmand.free.fr/

Xin Nian Hao ! (bonne année)

Sur le vin chinois … lire le blog de la journaliste  Jia Peng