Une adresse pour fêter la Saint Valentin, le Pomze un restaurant bonheur à lui tout seul à la pomme

Une cuisine légère, non grasse, de terroir.

Testé pour vous - Le Pomze a une spécialité, la pomme. Bien nommé, ce restaurant particulier a été créé il y a 7 ans, par des producteurs de pommes du Val de Loire. On y sert une cuisine fruitée accompagnée de cidres et de poirés sélectionnés de main experte, et commentés par une sommelière.  C’est un concept, certes,  mais plutôt  bien habillé.  Chaque  serveuse a son accent étranger, l’adresse est polyglotte et plait aux japonaises que l’on voit en grappes s’émerveiller devant leur verre.

45 € le menu de Saint Valentin.

Situé au dessus du Bistrot de sommelier où officie Philippe Faure-Brach, un sommelier très réputé, et des caves Augé, haut lieu du bon vin à Paris, le Pomze se dresse donc  boulevard Haussmann à deux pas des grands magasins et de la place Saint Augustin.

On y va pour ? découvrir une cuisine authentique originale, les accords mets et cidres,  la nappe en tissu et le cadre chaleureux.

Avec qui ? un copain traumatisé par son taux de cholestérol,  une  amie sommelière, un camarade  qui habite dans le Cotentin passionné de cidres, une représentante  québécoise de cidre de glace.

Trois cidres à déguster pour 14 €, Guillevic (breton) pays d'Othe (Yonne) et poiré du pays d'Auge (normand).

Un bémol ? rien à dénoncer si ce n’est l’addition un peu lourde pour le déjeuner.

Boudin aux pommes au menu d'automne (30 €)

L’addition  ? 40 € le déjeuner avec menu cidres dégustation mais il est inscrit sur le ticket  : « An apple a day keeps the doctor away ».

L’accueil ? attentionné sans lourdeur.

Le petit plus ? les bouteilles de cidres et de poirés s’achètent dans l’espace boutique avec une fiche technique complète remise.

Pomze : 109 bd Haussmann 75008 Paris tél : 01 42 65 65 83

Pomze