Les patagos de l’île d’Yeu nous parlent de Vénus en mai

La ration : 500 grammes de patagos par personne.

Début mai, la saison des patagos démarre  sur l’île d’Yeu… ce coquillage, appelé aussi Vénus, est rationné.

Entrainez vous, ne trébuchez pas sur le mot traitre qui se glisse sur la langue (patogas…). Les patagos, vous n’y  échapperez si vous vous rendez sur cette île en face de Fromentine ; les Ogiens en raffolent. Aussitôt débarqués à Port Joinville, il faut aller croquer une assiette de pâtes aux patagos à la crème et à l’ailchez Martin. Ce haut lieu gastronomique mitonne aussi, été comme hiver, des galettes insulaires et des moules frites régénérantes. La recette…

De mai à septembre à l'île d'Yeu.

Avant votre départ, poussez chez le poissonnier Hennequin du quai Carnot… pour vous approvisionner.  Ne soyez pas radin. 2,5 kilos pour 5, est un minimum. C’est là où l’affaire ne s’avère pas si économique.

Bizarrement le Normands laissent ces coquillages là tranquilles, c’est en Espagne, en Vendée et au large de l’Ile d’Yeu, sur le gisement de « La Sablaire », qu’ils sont ramassés particulièrement. Ces Vénus à la coque lisse se pêchent entre mai et septembre. Le coquillage est charnu, ferme et très fin en bouche, proche du goût de la praire.

Voici la recette de la poissonnerie Hennequin à Port Joinville :

Patagos à la crème

  1. Rincez les patagos.
  2. Mettez les dans un faitout jusqu’à ce qu’ils s’ouvrent.
  3. Egouttez les.
  4. Faites dorer dans du beurre plusieurs gousses d’ail, et du persil et hacher le tout menu.
  5. Y mettre les patagos avec un gros pot de crème fraiche, du poivre en faisant chauffer quelques minutes et en ajoutant le cas échéant, un peu de moutarde, ou de pastis, ou de curry au final.
  6. Versez cet accompagnement dans des pâtes al dente, mélangez le tout.
  7. Servez l’élégant Vouvray sec 2010 de Catherine et Pierre Breton (bio) vendu à leur  cave de Saint Sauveur La Dilettante... bonheur…

 

Port de La Meule Ile d'Yeu. Crédit photo : M.S.